25/11/2007

Vos commentaires

Juste ce petit mot pour remercier tous ceux qui ont posté un commentaire sur mon blog.

Cela fait chaud au cœur de savoir que mon parcours ferroviaire peur faire rêver certains d’entre vous.

Je viens de me rendre compte que j’ai omis de répondre à certaines questions, et je prie les personnes concernées de m’excuser. Je promets dorénavant de faire le max pour répondre à vos questions. Mon blog n’est pas terminé et je continuerai à expliquer les techniques que j’ai employé pour construire mon réseau.

Merci encore

Richard

16:35 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

18/11/2007

L'entretien du réseau (suite)

Le nettoyage des roues

Maintenant que les voies du réseau sont propres, il faut également que les roues du matériel roulant le soient aussi. C’est un peu comme si vous veniez de nettoyer le sol de votre cuisine et que vous y marchiez avec des chaussures pleines de boues.

En fait au fil du roulement des trains les roues se chargent de saletés qu’in faut nettoyer de temps en temps. C’est une corvée, mais c’est indispensable pour le bon fonctionnement du réseau. Dans mon cas, les roues des wagons se doivent d’être propres, puisque les essieux sont graphités pour pouvoir être détectés par le block automatique pour pouvoir sécuriser le système si par malchance un ou plusieurs wagons se décrochent.

S8000794

La photo ci-contre montre le matériel nécessaire pour nettoyer les roues. Un berceau en mousse pour maintenir la loco ou le wagon, une mini perceuse avec une gomme rotative, une brosse métallique Péco et un accessoire que j’ai fabriqué pour faire pourner les roues d’une seule main.

S8000796

L’accessoire ci-dessus sert à faire tourner les roues motrices des locos qui prennent le courant. Avec cet accessoire, je peux faire tourner la loco d’une seule main et de l’autre tenir  la perceuse pour nettoyer les roues encrassées.

J’ai soudé deux lamelles de laiton à l’écartement des roues sur un morceau de d’époxy cuivré que je raccorde au transfo. C’est comme si j’avais une troisième main. Très pratique. (Voir photo ci-dessous.)

S8000806

On peut aussi employer la brosse Péco, mais à mon avis le résultat est meilleur avec mon système.

S8000802

Bien sûr, il faut également enlever les amas de poussières qui se mettent  entre les roues des locos et les fils ou lames de contact de prise de courant. Pour ce faire j’utilise une fine brucelles ou la pointe d’un cutter. J’en profite également pout graisser les engrenages et les paliers des locos, mais il faut mettre très peu d’huile. Comme disait Michel Simon dans le film « Le train » de J. Frankenheimer : « Un graissage c’est pas un bain, c’est pas tout de mettre de l’huile, il faut regarder ou elle va ».

Pour le nettoyage des roues des wagons, j’utilise toujours cette gomme rotative sur ma perceuse, mais je freine l’essieu avec un doigt pou ne pas qu’il tourne trop vite. (Voir photo). On peut trouver ce genre de gomme chez un fournisseur de matériel pour dentiste.

S8000807

12:04 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

07/11/2007

L'entretien du réseau.

Un réseau de trains miniatures, c'est très joli tant que c'est propre. L'ennemi n°1 du modéliste est la poussière. Malheureusement c'est inévitable et il est impératif de faire le moins de poussière là ou se trouve le réseau. J'ai même occulté les deux Velux du grenier mansardé ou se trouve le réseau et cela pour 2 raisons: La lumière du soleil qui décolore petit à petit les flocages, et les rayons du soleil qui attire et fait voler les poussières. J'ai  également du tapis plein au sol pour éviter que la poussière vole avec les courants d'air. Donc, il faut nettoyer souvent pour éviter que le réseau ne ternisse. Ceux qui parmis vous ont un réseau sauront de quoi je parle.

Je vais ici expliquer comment je procède. Dans ce post ci j'expliquerai le nettoyage de la voie, et dans le suivant le nettoyage des roues du matériel roulant ensuite le nettoyage du réseau.

Pour qu'un train roule bien, il faut que la voie soit propre. La poussière sur les rails,les dépôts faits par les micro étincelles des contacts entre le rail et les roues, les traces éventuelles d'huile, font que la voie se salit et que le roulement des locos devient problématique. A noter que sur un réseau où roulent souvent les trains,la voie  se salit moins, mais ce sont les roues des wagons et des locos qui ramassent la poussière. En mode digital le problème de prise de courant est moindre mais il existe quand même bel et bien. Pour nettoyer mes voies, j'ai fait un convoi "nettoyeur". C'est imparable.

S8000776

comme on le voit sur cette photo, ce convoi est constitué d'une loco, de deux wagons nettoyeurs Roco et d'un wagon prise de courant. Le wagon prise de courant alimente la loco au moyen d'un câble. Sous ce wagon j'ai fixé deux patins Marklin qui frottent sur les rails et qui sont raccordés élèctriquement à la loco. Par conséquent, la loco est alimentée par elle même et par le wagon. Même si les roues de la loco s'encrassent, elle reste alimentée en courant par le wagon qui lui s'encrasse beaucoup moins vu que les patins frottent sur les rails et donc ne s'encrassent presque pas.

S8000780

vue du dessous du wagon avec ses patins.

Donc, en fait la loco pousse un wagon nettoyeur Roco qui nettoie un peu la voie et "limite" l'encrassenent des roues de la loco. Le deuxième wagon nettoyeur termine le travail. Entre le wagon à patins et le wagon nettoyeur, je place de temps en temps un wagon aspirateur qui est lui même alimenté par le tandem loco et wagon à patins. L'ensemble est d'une redoutable efficacité.

S8000784

Le wagon aspirateur de la marque LUX MODELLBAU. A noter les fils pour la prise de courant à gauche. Ce wagon possède ses prises de courant par ses roues, mais dès qu'elles s'encrassent, il ne fonctionne plus.

S8000785

Vue du dessous du wagon avec sa brosse et son orifice d'aspiration. Ce wagon est très efficace.

S8000786
La partie moteur du wagon à gauche, et le receptacle à poussière à droite. A l'avant plan,le couvercre du compartiment à poussière avec les micro grilles.

Le raccordement électrique des différents élément du convoi dont fait avec des petits connecteurs afin de pouvoir les découpler facilement.

je fais rouler ce convoi très régulièrement et je n'ai plus problèmes de prise de courant.

17:03 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |