30/05/2007

La partie arrière (suite)

Suite à mon dernier post conçernant la fabrication de la pâte de papier, je vais expliquer ici comment l'utiliser. (Ma méthode).

Pour un relief en "coquille", j'utilise du papier kraft (ou papier gris) sur lequel je met une couche de mousse polistyrène en bombe. Afin d'éviter un affaisement de la "coquille", je bourre sous le papier gris avec du papier journal froissé en boule que j'enlève quand la mousse est durcie. Aprés avoir dégrossi la mousse durcie avec un cutter, j'applique la pâte de papier au moyen d'une spatule en couche de plus ou moins un cm que je lisse avec un pinceau trempé dans un mélange de latex brun couleur terre et de colle blanche. Pour les rochers, mettre une couche plus épaisse de pâte de papier et sculpter suivant votre imagination. Le meilleur moyen est d'observer de vrais rochers pour s'inspirer.

142

Sur cette photo on voit bien les rochers "bruts" et peints.sachez que la pâte de papier met environ trois semaines pour secher et qu'il y a un léger retrait. Ce délai permet de rectifier et de modifier le relief suivant son inspiration du moment.

118

Pour le peinture des rochers, j'utilise des peintures acryliques ou latex.

Le principe est le suivant: Avec une burette, faire couler de la peinture noire très liquide sur les rochers. Avant qu'elle ne soit sèche, avec un pinceau plat, frotter les parties saillantes avec de la peinture blanche.- Technique du "dry brushing"-. Le pinceau doit être presque sec. La peinture noire devient grise, et en répetant l'opération plusieurs fois, le gris s'éclaicit peu à peu. Dans les infractuosités des rochers, on peut mettre des touches d'ocre et de terre de sienne.

Quand il vous semble que la teinte des rochers est bonne, badigeonner le tout avec de la peinture terre d'ombre naturelle très diluée. Puis quand c'est sec, repasser les arêtes des rochers avec du blanc en "dry brushing. Il n'y a plus qu'a flocquer suivant votre immagination. Pensez que la végétation pousse là ou elle peut s'accrocher sur les rochers. A vous de 'jouer".

128

 

10:50 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/05/2007

La partie arrière

La partie arrière du réseau masque les gares souterraines 2 et 3, ainsi que les voies cachées du réseau. pour rappel, près de deux tiers des voies du réseau cont cachées. C'est sur cette partie du réseau que se trouve la voie dite: "de parade".

127

Sur cette photo, on voit bien les voies cachées et la gare souterraine 3. Le haut du décor est ici terminé.

139

Début du fasçonnage du relief de jonction entre la gare principale et la voie de parade.

Le décor en coquille est fait de pâte de papier.

Voici comment moi je procède:

Pour faire la pâte de papier, j'utilise des cartons à oeufs. Demandez à votre boulanger de vous les garder, il en utilise énormément.

Je déchire ces cartons en petits morceaux que je met tremper dans de l'eau pendant au moins 24 heures. Puis dans un seau solide, soit métallique ou de maçon, que je remplis d'eau, je réduit les morceaux de cartons à oeufs au moyen d'un mélangeur à peinture monté sur une foreuse. Il faut que les morceaux soient le plus petit possible. Ensuite il faut essorer. Pour ce faire, verser le mélange eau + papier dans un sac en tissus et placer le tout dans une essoreuse. Attention de bien équilibrer le sac pour éviter le balourd et de voir valdinguer votre essoreuse dans toute la pièce. Si vous n'avez pas d'essoreuse, vous pouvez extraire l'eau en pressant la pâte entre vos mains. Ca marche aussi, mais c'est fastidieux. Cela fait, mélanger la pâte avec de la colle à tapisser ordinaire que vous aurez préparée préalablement. Bien mélanger en pétrissant avec les mains pour obtenir un mélange homogène.

Voila, ce n'est pas un travail agréable, ça sent mauvais, mais ça coûte que dalle!

Lors de mon prochain post, j'expliquerai comment fasçonner le décor avec ce mélange.

 

10:04 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/05/2007

le plan

J'ai demandé à mon ami André de me dessiner le plan de la partie visible de mon réseau. Ce qu'il fit très volontiers d'autant plus que c'est sa grande spécialité. C'est un travail énorme et il est enfin terminé.

Voici donc le plan de mon réseau.

Réseau RO

Vous pouvez y voir à gauche le dépôt vapeur avec la gare secondaire. La sortie droite de la gare secondaire donne sur le grand viaduc (que je détaillerai plus tard), et sur la voie de parade. Puis le train contourne le village (partie droite),  va boucler au niveau de la gare souterraine 7 qui se trouve sous le dépôt vapeur. Ensuite le train ressort par le tunnel par ou il est entré, recontourne le village pour revenir dans la gare secondaire et passer dans la cage d'escalier. Ensuite, il disparait pendant un certain temps pour déboucher à droite de la gare principale, traverser celle-ci, puis disparaitre à nouveau pour un long moment vers les gares souterraines, avant de réapparaitre à gauche de la gare principale, et ainsi de suite....A vous d'examiner ce plan et d'essayer de vous y retrouver.

A l'avant plan, le dépot du chemin de fer à voie métrique.

10:19 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

11/05/2007

La partie droite (suite et fin)

Le massif rocheux qui se trouve dans la partie arrière droite du réseau sert non seulement à donner du relief au réseau, mais également à dissimuler les courbes. Il ne faut pas perdre de vue de 2/3 des voies sont cachées, et que les trains passent de 68cm à 1m32, soit un dénivelé de 64cm. Cela en fait des parties cachées. L'avantage est que les trains disparaissent de longs moments de la vue.

105

Vue du massif rocheux dont il est question. On peut voir à gauche les tunnels du côté droit de la gare principale. Juste devant le serre-joint, l'assiette de la voie métrique. Le relief en coquille est fait de la même façon. Du papier gris sur lequel je met du polystyrène en bombe puis de la pâte de papier.

111

Le décor en cours de réalisation.

121

Le village avec la brequetterie.

122

La gare du chemin de fer secondaire en voie métrique.

124

La sortie du tunnel de la voie métrique sous la voie principale.

123

le double tunnel.

22:20 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/05/2007

La partie droite (suite).

Pour continuer la description de la partie droite, j'ai fait à l'avant plan deux viaducs qui enjambent à la fois la rivière et la route, comme dans la vallée de la Molignée entre Yvoir et Maredsous.
116

Les deux viaducs en construction.

117

A l'arrière plan, j'ai fait un massif rocheux qui me permet de donner du relief à l'ensemble et de cacher les courbes. Devant ce massif, le moulin à eau très typique (un coup de coeur de mon épouse) ajoute à l'aspect buccolique de l'ensemble.

106

Notez les signaux provisoires.(plasticard et leds)

100

Début du fasconnage du massif rocheux (coquille en papier gris)

114

Aspect général de l'ensemble (non terminé) ( A suivre)

10:08 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/05/2007

La partie droite.

A droite de mon réseau, j'ai décidé d'y implanter un village avec sa rivière, son moulin à eau, sa gare métrique et son industrie locale, en l'occurence une briquetterie. Je sais que cela fait un peu "buccolique", mais j'aime bien.

Aussitôt dit, aussitôt fait.J'ai donc crée un village typique Allemand, avec ses maisons en colombages. Le village proprement dit est sur une plaque amovible, qui une fois enlevé me donne accès à toute cette partie pour y intervenir pour l'entretien ou en cas de problème.

096

La menuiserie avec la voie métrique et le trou de visite.

097

autre vue avec la rivière.

107

Fasconnage du relief en pâte de papier et peinture des rochers

110

le même endroit presque terminé (à suivre)

11:58 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |