28/03/2007

La gare secondaire (partie 3)

J'ai profité que la gare secondaire n'était pas encore en place pour faire une série de photos. J'ai donc sorti tout mon matériel roulant des boîtes pour faire des photos sur tous les angles. Ces photos sont impossibles à faire maintenant que la gare est en place et, à cause de sa situation sous la pente du toit je n'ai plus l'accès pour photographier.
002

Vue prise de l'arrière de la rotonde.

004

Le pont tournant.

006

Le dépôt à carburant.

008

Vue plus large de la rotonde.

D'autres photos suivront......

10:17 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

24/03/2007

la gare secondaire (partie 2)

Les photos qui suivent montrent quelques étapes de la construction de cette gare secondaire. Toutes les voies visibles du réseau sont en voie Peco code 75. Certains aiguillages ont été mis en forme afin de mieux s'intègrer. je n'ai utilisé que de la voie au mètre, car cela coûte moins cher et on peut faire le tracé que l'on veut.
060

Vue de la rotonde.

061

Vue des voies principales de la gare. A noter la voie qui traverse le quai pour aller à la cour à marchandises.

062

Le dépôt de charbon avec les fosses à piquer le feu et de visite.

063

Vue de la gare sous un autre angle.

11:54 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

21/03/2007

La gare secondaire (partie 1)

Je voulais sur mon réseau un grand dépôt vapeur avec toute son infrastructure et une gare secondaire. André m'a conçu tout cela dans les règles de l'art.

Cette gare se situe à gauche du réseau au dessus des gares souterraines. Le problème, c'est que cette gare se trouve sous la pente du toit et que pour y travailler c'est impossible. La solution a été de construire la gare ailleurs et de la mettre en place par la suite. Donc, j'ai fait l'infrastructure complète de cette gare secondaire, j'ai marqué par en dessous les supports et traverses, afin de ne pas placer de cablage et de moteurs d'aiguillages là ou il y a des traverses, j'ai enlevé le panneau supérieur et construit entièrement cette partie sur les chassis de la future gare principale. Les photos qui suivent illustrent ces étapes.

052

vue de l"emplacement de la gare secondaire.

054

les chassis et traverses

055

le panneau supérieur amovible le temps de construire la gare.

 

10:34 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/03/2007

Les gares souterraines (suite et fin)

Avant de montrer les étapes de construction de la gare secondaire avec le dépôt vapeur, voici les photos de la construction des gs 5 et 6. En tout, je peux garer 39 rames, et comme le choix des voies ou je gare ces rames est aléatoire, lorsque je sort un train, j'ai toujours la surprise de découvrir lequel va sortir. C'est amusant.

037

De bas en haut: la gs 1a et 1b; le gs 4, et la gs 5.

045

Placement de l'assiette de la gs 6.

051

La gs 6 terminée.

050

Vue de l'arrière du réseau avec les gs 2 et 3, ainsi de les assiettes de voies permettant de changer de niveau. A noter le système de fixation au moyen de tiges filetées.

11:30 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/03/2007

Les gares souterraines (suite)

Le sortie de la gs 3 donne directement sur la gs 4. Celle-ci se situe au dessus des gs 1a et 1b. En fait, le's gs 1 à 4 sont en enfilade et la sortie de la gs 4 donne directement sur la gare principale.

Les photos ci-dessous montrent la gs 4.

030

Comme on peut le constater, l'accès aux gs 1a et 1b est très aisé.

034

A noter le TCO provisoire servant aux essais de commande d'aiguillages.

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

Chaque gs se trouve dans une section de block bien précise. J'ai installé au dessus du réseau, un TCO lumineux qui m'indique l'état d'occupation des cantons, et ainsi la position des trains. Quand la led est verte, le canton est libre. Si elle est rouge, le canton est occupé. Pour les cantons ou il y a une gs, jai mis une led jaune, ce qui me permet de visualiser facilement les cantons ou se trouve une gs.

Sur mon tco principal, sont représentées toutes les voies des gs. Lorsqu'un train est garé sur une voie, une led rouge est allumée. Si elle est éteinte, la voie est libre. Pour sortir un train, je vérifie que le canton est libre, j'appuie sur le bouton d'alimentation de la voie sur laquelle il y a le train que je veux faire partir. La led rouge devient verte et s'éteint lorsque la voie est libre.

Pour rentrer un train, je vérifie que le canton est libre, je trace la voie sur laquelle le train doit rentrer, (tous les aiguillages nécessaires se mettent en position grâce aux matrices à diodes), et lorsque le train arrive en fin de voie ou il doit aller, il s'arrête automatiquement et redresse l'itinéraire derrière lui pour que le train suivant by-pass la gs.

J'espère que vous avez pigé le principe. C'est simple et imparable.

(à suivre)

tlclum

Tco d'occupation des cantons.

tcogs

Tco de commande.

mt1

Matrices à diodes des gs 1 à 4.

mat 2

Matrice à diodes des gs 5 et 6.

15:19 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/03/2007

Les gares souterraines

Comme je j'ai expliqué précèdemment, je voulais beaucoup d'espace pour pouvoir garer un max de trains. Donc, André a prévu sept gares souterraine dont une grande divisée en deux (1a et 1b). Ces gares se composent comme suit:

Gare 1a, voies 1 à 8.

Gare 1b, voies 9 à 16.

Gare 2, voies 17 à 20.

Gare 3, voies 21 à 24.

Gare 4, voies 25 à 30.

Gare 5, voies 31 à 35.

Gare 6, voies 36 à 39.

Toutesz les voies sont en Roco code 100,  aiguillages avec moteur sur table dont j'ai court-circuité le fin de courses, car je me suis aperçu qu'avec le temps cela s'isolait et l'aiguillage ne fontionnait plus.

Les photos qui suivent, montrent les ifférentes étapes de la construction de ces GS(gares sourettaines).

019

Cette photo montre la GS 2 qui se trouve à l'arrière du réseau. Cette gare est posée sur des supports d'étagères fixés sur des planches le long du mur. Si ces planches sont si hautes, c'est pour y fixer les futures assiettes de voie.

La photo ci-dessous montre l'entrée de la GS 2, la voie qui n'est pas encore posée by-pass les quatre premières gares.

 

020

 

022

Ci -dessus l'assiette de la GS 3 côté entrée.

 

025

 

La sortie de la GS 3.

031

Placement des voies de la GS 3. A noter les tiges filetées à gauche pour la fixation des futures assiettes de voies. Les écrous et rondelles sont déjà enfilées.(C'est aussi à ça que servent les plans).

A suivre.....!

14:36 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

08/03/2007

La conception

Avant d'expliquer les différentes phases de construction du réseau proprement dit, je voudrais parler de la conception du réseau, c'est à dire de ce que je voulais faire.

Dabord, je voulais un réseau ou "ça roule", donc un grand développement de voies et beaucoup de parties cachées pour éviter de voir les trains "tourner en rond".

Je voulais également des gares souterraines pour pouvoir y stocker un max de convois. Une gare principale avec plusieurs voies à quai, un faisceau de triage de wagons et une petite remise à locomotives. Une gare secondaire avec un grand dépôt vapeur avec toute son infrastructure, (que je détaillerai ultérieurement). De ples je voulais y intègrer un chemin de fer à voie métrique,avec son dépôt, et une connexion avec le chemin de fer à voie normale. (Voies et aiguillages à 3 fils de rails et trucks à voie métrique our transporter des wagons de voie normale. 

Avec tous ces éléments,.André me fît le plan du réseau.

 

012

Principe de suspension de la gare souterraine principale au moyen de tiges filetées.

013

L'assiette de la gare souterraine qui est de 18mm d'épaisseur vu qu'elle est suspendue.

015

Vue du faisceau d'entrée et de sortie des gs 1a et 1b.

017

Vue d'ensemble des gs 1a et 1b

10:58 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

05/03/2007

Le démarrage

Lors du précédent chapitre, j'ai omis de dire que j'ai du déplacer le radiateur du chauffage central qui était installé à l'emplacement de mon bureau actuel.

Cela étant fait, la construction du réseau pu débuter.

Mon ami André me fit le plan du réseau en sept phases. Avec ce plan, j'ai pu commander les bois nécessaires.Toute la menuiserie du réseau est en contreplaqué multiplex, sauf les pieds qui sont en bois raboté de 40 mm de côté. Les chassis proprement dit sont en contreplaqué de 25 mm d'épaisseur sur 7 cm de hauteur, ce qui a l'avantage d'avoir des longerons à la base de 2.5m X 7cm X 25mm. J'ai fait découper chez le marchand de bois des panneaux de multiplex de 25mm d'épaisseur en longerons de 7cm de large. L'avantage c'est d'avoir des bois qui ne voilent pas, qui ne se fendent pas et qui sont nettement moins cher que du bois de sapin raboté de même dimensions

002

Sur cette photo on peut voir le début de la construction du chassis et les premières assiettes de voies. Ces dernières sont en contreplaqué de 12mm d'épaisseur. Vous pouvez voir en dessous à droite le stock de longerons. Les chassis sont construits suivant la technique du "cornières en L", ce qui empêche le fléchissement, et d'avoir une assise stable pour les chandelles supportant les assiettes de voies. Toute la menuiserie est assemblée au moyen de vis "pozidriv", donc pas de colle et pas de clous.

001

 

005

 

Une vue d'ensemble des chassis de base. Le tuyau en plastique qui se trouve sur le sol sert à mettre le tout de niveau. La scie à onglets professionnelle qui se touve à gauche m'a été prêtée par André. Un outil indispensable pour faire un travail précis.

11:26 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/03/2007

Mon réseau actuel

 

C'est en septembre 1991 que je commençai la construction de mon réseau actuel.

Je disposait d'un grenier mansardé de 8.5m sur 4.5m environ.

La première chose fut d'installer un bon éclairage, soit 4 tubes néons de 120 watts chacun. Au sol, il y avait du tapis plein. Sur le conseil d'un collègue de travail, j'ai recouvert entièrement le sol de panneaux d'Unalit afin de protèger le tapis plein. Ces panneaux étaient fixés entre eux par des bandes de toile renforcée. Cela étant fait, j'ai repeint toute la pièce en blanc puis j'ai installé mon espace de travail, constitué d'un bureau métallique, d'armoires Kewlox, qui ont la particularité d'être très solides et d'avoir des portes coulissantes.

001
 

 

002

Ces photos montrent mon espace de travail avec les armoires, les casiers avec les petites pièces et tout le saint tremblement.

Remarquez également le calendrier à caractère ferroviaire (hum!).

Dand cette piece, il y a également 2 vélux. J'y ai intallé également 2 stores occultants pour éviter la lumière du soleil. les rayons du soleil décolorent la verdure, et la chaleur de ceux-ci remue la poussière.

Et puis, chose importante, j'ai installé des baffles, et la radio pour travailler en musique. Cela étant fait, mon ami André est venu prendre toutes les cotes et mesures de la pièce pour faire le plan du réseau. 

10:45 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |