31/01/2007

De nouvelles bases (suite)

006w

Cette photo représente une partie de la gare de triage lors de la construction du réseau. Comme vous pouvez le constater, les voies sont en ligne droite et parallèles au bord du réseau. C'est l'erreur que beaucoup d'amateurs font. Evidemment, si vous utilisez l'attelage court de Roco pour vos wagons, les lignes droites sont indispensables pour atteler les wagons. Mais pour l'homogéneité de l'ensemble, il est préférable que ces voies soient en courbe.

027w

Cette photo datant de 1988 montre cette même gare de triage avec le grill de voie redessiné. vous pouvez comparer avec la photo précédente.

016w

Cette autre photo montre une autre vue de cette  gare de triage.

Remarquez la double voie à gauche, elle aussi est en léger S, ce qui rompt le parallèlisme de l'ensemble.

23:27 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/01/2007

De nouvelles bases

Puisque je devais reconstruire un nouveau réseau, et étant un gros nul pour immaginer un plan, je me suis inspiré d'un plan que j'avais vu dans je ne sais plus quelle revue ou catalogue. A force de déménager souvent, j'avais décidé de faire un réseau démontable le cas échéant. J'ai donc construit des cadres avec du bois raboté d'environ 1.5m sur 1.2m entretoîsés avec les panneaux découpés de mon ancien réseau. Une fois assemblés, ces "modules" formèrent un réseau en U de 6m sur 3.5m. La nouveauté dans ce système, c'est qu'il n'y avait plus de tréteaux, mais des pieds faits avec des bois de 6x6cm. Sur ces cadres il était facile de faire des assises de voies à différents niveaux, grâce à des chandelles fixées sur les entretoîses.

20:36 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/01/2007

Le club

Fin 1978 fut crée le club ALAF. Depuis sa création, je me suis investi à fond dans les activités de ce club dont j'étais secrétaire. Sans vouloir me vanter, j'ai du être un des rares à avoir été dans tous les coups. De l'aménagement du local, en passant par les expos et la construction du réseau dont je fus l'un des plus actifs. Mais si j'avais pu prévoir que........

Toujours est-il que j'y ai rencontré des modélistes très compétents tel mon ami André. Grâce à eux, j'ai pu affiner mes connaissances et les techniques de construction de réseaux. Il faut dire que je n'ai jamais hésité à poigner dedans.

Partant du pricipe: "c'est en forgeant qu'on devient forgeron", c'est comme ça que j'ai affermi mon expérience. Beaucoup de membres du club se sont contentés de nous regarder faire, mais la plupart n'ont guére évolué.

En janvier 79, j'ai une nouvelle fois du déménager. J'ai donc démonté mon réseau pour un reconstruire un neuf sur de nouvelles bases et en appliquant les conseils que l'on m'avait prodigué.

Les photos qui suivent montrent la construction du réseau début 1979.

 

005w

 

007w

 

008w

 

009w

 

15:29 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/01/2007

1978 L'année charnière.

Le 15 août 1978 fut incontestablement une date qui marqua ma vie de modèliste ferroviaire. Je visitai ce jour là une expo en Outremeuse (Liège) où était présenté un réseau construit par Daniel Piron et Paolo Casini. Pour la première fois, je pus contempler un réseau réaliste plein d'atmosphère, sur lequel circulaient de longs trains "patinés". Une usine "gigantesque, comparée à ce qui se faisait chez Kibri ou Vollmer. Ce réseau en forme d'ovale de 2.5 x 10 mètres était quelque chose d'inédit à cette époque. Enfin en ce qui me conçerne. Cela provoqua chez moi une sorte de "déclic". Quand je vis de la voie sur ballast, des moteurs d'aiguillages non apparents, une caténaire réaliste, je réalisai combien mon réseau faisait "jouet".

Ci-dessous quelques photos de ce réseau.

 

001w
 
002w

003w

 

004w

 

20:52 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

27/01/2007

Les années de transition (suite)

Durant cs années je n'ai cessé d'amélorer mon réseau. Bien sûr, la notion de réalisme n'était pas encore ancrée en moi, bien que je faisais de mon mieux pour que mon réseau soit le plus beau possible. La seule documentation que je possèdais était les photos des catalogues. Cela restait malgré tout un réseau "Jouet". Les rails peints;le ballastage; les grandes courbes; le dévers; la double voie etc....n'étaient pas dans "l'air du temps". Cependant, j'ai pu amèlorer mes connaissances en élèctricité et aussi en décor. J'ai commencé à utiliser des produits de la vie courante plutôt que ceux fournis par les marques de trains miniatures et accessoires. Je me souviens par exemple d'un petit appareil de chez Fleischmann,qui placé sur une voie de cul de sac empêchait une loco de heurter le butoir de fin de voie. Cet appareil coûtait très cher et n'était en fait qu'une simple diode dans un boîtier.

Sans titre - 95w

 Ci-dessus ,la construction "rustique" de la voie à crémaillère.

 

 

Sans titre - 96w

13:57 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

25/01/2007

Les années de transition

Ces années qui se situent entre 1973 et 1979 virent mon réseau s'étoffer et s'améliorer de plus en plus. La menuiserie était constituée de panneaux d'agglomeré (linex) de 12mm d'épaisseur, placés sur des longerons,placés eux même sur de grands tréteaux. Avec cette infrastructure, il n'est pas étonnant qu'il y ai des ploblèmes de roulement. Au niveau de la voie, j'utilisais principalement de la voie Fleischmann... en laiton, ce qui n'est pas l'idéal au point de vue de l'oxydation. Je ne connaissais pas encore la voie Roco ou Peco. En fait, ce réseau bien qu'attactif n'était rien d'autre que des extensions des réseaux précédents et l'ensemble manquait inévitablement de réalisme. Comme je le disais à l'époque, il y avait la partie montagne, la campagne, la ville, et la zone industrielle.Les quelques photos qui suivent montrent à quoi ressemblait ce réseau.

Sans titre - 61w

 

Sans titre - 72w

 

Sans titre - 81w

Les pupitres de commande très classiques permettaient de "jouer" à deux.Travaillant en équipe (14/22), un copain me rendait souvent visite le soir et on s'amusait à faire des manoeuvres jusque 2 à 3 heures du matin.

23:23 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Le déménagement.

C'est à cette époque que je pris la décision de placer une caténaire sur mon réseau.La seule caténaire que je connaissais était de marque Vollmer. Du point de vue modélistique, ce n'était pas vraiment ça, mais faute de grives...

Peu de temps après que cette caténaire fut posée j'ai du démonter le réseau pour cause de déménagement. Je quittai donc la cave où il était installé pour le garage de mon nouveau domicile. Le garage étant plus grand, cela me permis d'agrandir le réseau et d'y installer une rotonde et un pont tournant. Cela dans un premier temps.

 

Sans titre - 53w

Vue de la "Vallée"

Sans titre - 56w

Vue du dépôt avec la raffinerie et le transbordement de cantainers

10:44 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

24/01/2007

Les années solitaires

Ma "planche" est devenue au fil des mois un "L" puis un "U". Toujours avec les mêmes courbes serrées et les trains qui déraillaient à tout bout de champs. La plupart du temps, les locos roulaient seules pour eviter les problèmes. C'est tout dire. Mais ça roulait quand même et je me suis amusé pendant des heures avec ces réseaux. Fin des années 60 et début 70, les matériaux pour le décor n'étaient pas ce qu'ils sont aujourd'hui. A cette époque plâtre et sciure de bois colorée étaient pratique courante. Je n'étais abonné à aucune revues ferroviaires et je ne connaissais que ce qui se vendait chez mon commerçant habituel (Réducta).

Les photos qui suivent montrent le réseau vers 1971.

 

Sans titre - 20

 

Sans titre - 32w

 

les personnes qui ont visité mon réseau en restaient quand même baba......,et j'en était très fier.

14:05 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

23/01/2007

 Le dépôt vapeur

024w
 

009w

 

 

23:01 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Tout commence depuis le début

Je suis venu au train miniature un peu par hasard. Un rêve de gosse qui se concrétise. J'ai commencé à l'âge de 15 ans, avec un ovale jouef, une loco vapeur 2 essieux qui cavalait et 3 wagons. Le virus était en moi. D'années en années mon "réseau" a évolué. Je suis passé à une "planche" de 1.25m sur 2.44m, comme la plupart d'amateurs à cette époque. Avec mon maigre argent de poche, j'ai acheté petit à petit rails et aiguillages, pour étoffer mon réseau sur lequel évoluaient non sans mal des locos Jouef et Lima. A cette époque, le mot "normalisation" était inconnu de mon vocabulaire et je ne l'ai appris que bien plus tard. J'ai continué à évoluer seul en puisant mon inspiration au travers des catalogues des grandes marques de trains miniatures jusqu'en 1979. Date à laquelle je suis entré dans un club et ou j'ai rencontré des modélistes émérites. Mais n'enticipons pas.....!

22:57 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Il faut être fou pour faire du train...

C'est une expression que j'ai du employer souvent. Il est vrai que construire un réseau de trains miniatures peut prendre l'aspect du parcours du combattant tant il est vrai que les difficultés sont nombreuses. Mais au fil des ans avec l'expérience et beaucoup de "ratés",je suis arrivé à faire un réseau convenable. Certes les "compteurs de rivets" auront certainement des critiques à faire,mais lorsque l'on fait un réseau il faut regarder l'oeuvre dans son ensemble et non critiquer parce que sous tel wagon il manque une canalisation de frein...

Je rejoins la philosophie de mon ami André lorsqu'il parle d'atmosphère.C'est vrai que le réseau doit dégager cette impression de réalisme qui n'est possible qu'avec cette petite touche qui fera la différence entre un réseau bien fait ,bien propre,et un réseau plein d'atmosphère.

22:30 Écrit par Richard dans Modélisme | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |